B B

Brigitte Bardot, c’était une bossa-nova

 
Brigitte Bardot,
 c’était une bossa-nova

C’est peut-être avec un peu de saudade que Brigitte Bardot enregistre en 1970 « C’est une bossa-nova » sur la face B du 45T « Nue au soleil ». Cette chanson de François Bernheim devait lui rappeler bien des souvenirs agréables.

Bon, musicalement parlant, ça n’est peut être pas exactement une bossa nova, mais pour ce qui est de la légèreté du thème et des paroles, on n’est pas loin de l’original. Et on peut regretter que BB n’ait pas persévéré dans le style, tant sa voix sans artifices convenait bien à cette bossa de plage, de soleil, de sel et de sud.

brigitte-bardot-aéroport-RioQuand elle est arrivée en 1964 – il y a cinquante ans ! – à l’aéroport de Rio, BB n’était pas précisément passée inaperçue, et avait du fuir les caméras dans une coccinelle blanche arrivée sur la piste on ne sait trop comment. Après quelques jours de folie où elle est traquée sur l’Avenida Atlantica par reporters et paparazzi en tous genres, elle trouve refuge à Buzios, alors un village tranquille de pêcheurs, dans la maison d’un ami. Elle y passe des semaines délicieuses avec son chéri d’alors, Bob Zaguri, pied-noir marocain alors qualifié par la presse de « fiancé brésilien de Brigitte Bardot ».

Un bar de Leblon, plaisamment appelé « Bar-dot », tente de conserver vivant le mythe…